Y a-t-il des différences entre les plus anciens manuscrits de la Bible ? Pourquoi ? Quel impact ont-elles pour l’étude du texte biblique ?

Ces questions font l’objet du cours de critique textuelle de la Bible hébraïque que je donne ce semestre à l’Institut catholique de Paris.

Nous étudierons ensemble plusieurs textes en comparant les témoins hébreux, grecs, mais aussi araméens, syriaques ou latins.

Le cours commence le 25 septembre 2017 à 14h, au 21 rue d’Assas à Paris 6e.

À lundi ! 😉

45 commentaires sur “Critique textuelle de la Bible hébraïque 2017-18 à Paris

  1. Est il à l’acte necessité du temoin ?
    Au coeur de l’homme et dans son esprit quel écrit peut résonner plus fort que son ignorance ?
    Nul besoin autre que de résoudre chacun la question si simple: suis je une créature ou un créateur ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *