Suite à la publication d’analyses ADN sur les manuscrits de la mer Morte, je réponds aux questions d’Empreinte sur l’origine de ces documents.

Non seulement ces tests confirment mon identification de certains fragments du livre de Jérémie, mais ils posent également la question de l’origine des peaux animales qui ont servi à préparer les manuscrits de la mer Morte.

J’ai depuis longtemps avancé des arguments en faveur d’une origine diverse des manuscrits de la mer Morte, y compris pour le premier manuscrit du livre d’Hénoch et pour certaines des fameuses jarres à manuscrits. Cette nouvelle étude conforte cette théorie, et je remercie la journaliste Hélène Masquelier de m’avoir sollicité pour une interview.

Rendez-vous ici pour lire son article (archive PDF).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *