Le premier manuscrit du Livre d'Hénoch

André Paul a écrit un compte-rendu de mon livre, Le premier manuscrit du Livre d’Hénoch, dans la revue Recherches de Science Religieuse 98/1 (2010), 116-117. Voici ses premiers mots :

Le tout jeune universitaire Michaël LANGLOIS a réalisé un coup de maître avec sa thèse sur les textes araméens d’Hénoch retrouvés à Qumrân, plus précisément les fragments du premier manuscrit, 4Q201. Sa démarche est inédite et non moins solide. Dans une synergie admirable, il a su mettre à profit sa quadruple et riche formation, de scientifique informaticien, de théologien exégète, de linguiste philologue et d’épigraphiste paléographe.

Voici le compte-rendu au format PDF :
André Paul, RSR 98/1 (2010), 116-117

4 commentaires sur “André Paul à propos du « Premier manuscrit du Livre d’Hénoch »

  1. Monsieur André Paul a bien raison de vous offrir autant d’éloges. Vous êtes une sorte de génie! Un maître suivant ses traces!

    Je voudrais me procurer le Livre d’Hénoch éthiopien, en traduction française.
    Est-ce cette version qui paraît dans le volume La Bible, écrits intertestamentaires de la Pléiade?

    Ou pouvez-vous me suggérer la meilleure version du Livre d’Hénoch qu’il me serait préférable de lire?

    Ensuite, pardonnez mon ignorance, mais pouvez-vous me dire
    si les Oracles sibyllins sont la même chose que les Oracles chaldaïques?

    Je vous remercie.
    Lorraine Couture

    1. Pour une traduction complète et récente du Livre d’Hénoch dans son intégralité, je vous recommande en effet le travail d’André Caquot dans les Écrits intertestamentaires, sous la direction d’André Dupont-Sommer et Marc Philonenko.

  2. À la fin de son compte rendu à propos de votre ouvrage, « Le premier manuscrit du Livre d’Hénoch », M. André Paul nous informe que vous allez reprendre à frais nouveaux la traduction du Livre d’Hénoch.

    Quand pouvons-nous espérer lire cette nouvelle édition?

    Dans 2 ans, dans 5 ans?

    Et s’il vous plaît, auriez-vous l’obligeance de m’indiquer une personne qui pourait répondre à la deuxième question de mon précédent commentaire, concernant les Oracles sibyllins et les Oracles chaldaïques?

    Je vous remercie.

    Lorraine Couture

    1. @ Lorraine Couture

      Ces Oracles sont à distinguer. Aude Busine (auteur de « Paroles d’Apollon : pratiques et traditions oraculaires dans l’Antiquité tardive », Brill, 2005) dit que les Oracles chaldaïques se sont constitués vers la fin du II e siècle ap. J.-C.

      « Ces textes sont devenus au cours des âges la Bible des Néoplatoniciens ».

      Elle ajoute un peu plus loin : « Le succès des logia chaldaïques peut également être mis en parallèle avec l’apparition d’autres textes religieux contenant des révélations divines faites aux hommes, comme les révélations hermétiques ou certains Oracles sibyllins » (Paroles d’Apollon, pp. 196-197).

      Réponse différée car je viens juste de découvrir le blog de Michael Langlois.

      Ce livre d’Aude Busine est issu de sa thèse de doctorat… Clin d’oeil à une autre thèse de doctorat qui a donné « Le premier manuscrit araméen du Livre d’Hénoch »…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *