L’institut protestant de théologie à Paris accueille une journée d’étude sur les “origines lointaines” dans les mondes biblique, mésopotamien et caucasien.

Cette rencontre s’intéresse aux déplacements de personnes et aux emprunts de langues, d’objets et de traditions.

Voici le programme :

10h00 : Th. Römer et C. Lanoir : Mots d’accueil
Equipe 2 (Etudes bibliques et nord-ouest sémitiques)
Présidence Th. Römer
10h15-10h45 : E. Pastore, « La reine de Saba à Jérusalem : soubassements historiques d’un récit légendaire »
10h45-11h15 : C. Lanoir, « La migration de Ruth la Moabite dans l’exégèse féministe actuelle »
Equipe 1 (Mondes Mésopotamiens)
Présidence D. Charpin
11h30-12h00 : B. Fiette, « Un marchand d’Ur qui commerçait avec la région de Bahrain »
12h00-12h30 : M. Ramez, « L’origine lointaine des pierres dans la documentation mésopotamienne »
12h30-13h00 : L. Marti, « Venir de loin ? Définir le lointain dans les inscriptions royales assyriennes».
Equipe 4 (Espaces caucasien et indo-européen)
Présidence Ö. Türesay
14h15-14h45 : E. Baudouin, « L’essayer c’est l’adopter ! Le développement de l’architecture “complexe” dans le bassin syro-mésopotamien de la fin du 7e à la fin du 5e mil. av. J.-C. »
14h45-15h15 : M. Suleymanov, « L’histoire de la langue tate et l’origine de ses locuteurs »
15h15-15h45 : M. Taheri, « Les origines lointaines du chiisme dans les manuels d’histoire iraniens »
Présidence C. Lanoir
15h45-16h15 : Ö. Türesay, « Usages d’une métaphore d’origines (très) lointaines dans la culture politique ottomane et turque (1832-2016) »

Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site Internet de PROCLAC.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *