Je serai à Groningue le 25 février 2019 pour un projet de paléographie numérique appliquée aux manuscrits de la mer Morte.

Ce projet est dirigé par mon collègue Mladen Popović, doyen de la faculté de théologie et de sciences religieuses à l’université de Groningue. Il bénéficie de financements du Conseil européen de la recherche pour un projet intitulé “Les mains qui ont écrit la Bible”.

Le but est d’identifier les mains des scribes des manuscrits de la mer Morte à l’aide de Monk, un logiciel d’intelligence artificielle appliquée à la reconnaissance d’écriture développé par son collègue Lambert Schomaker.

J’ai hâte de voir le résultat ! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *