Mon dernier essai vient de paraître dans un volume sur Jérémie dans l’histoire et dans la tradition.

Le livre de Jérémie a une histoire rédactionnelle complexe. Le présent essai éclaire ce phénomène en analysant les plus anciens manuscrits de ce livre : les manuscrits de la mer Morte.

Cet article traite également d’un problème inattendu : les fraudes épigraphiques. Plusieurs manuscrits de la mer Morte de Jérémie ont fait surface ces dernières années et ont été intégrés par les chercheurs travaillant sur ce livre et sur son histoire textuelle. Dans cet article, j’explique que ce sont en réalité des faux modernes et je montre de quelle façon ils ont contaminé notre documentation.

Pour plus d’informations sur le livre dans lequel cette étude est parue, rendez-vous sur le site Internet de l’éditeur.

Langlois, Michael. “The Book of Jeremiah’s Redaction History in Light of Its Oldest Manuscripts.” In Jeremiah in History and Tradition, edited by Jim West and Niels Peter Lemche. Copenhagen International Seminar. New York, Routledge, 2019, p. 9–31.

(Et si vous vous intéressez aux faux manuscrits, jetez un coup d’œil à mes travaux sur la question. 😉)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *