Y avait-il un canon des Écritures au tournant de notre ère ? Que nous révèlent les divers usages de l’Écriture au sein du judaïsme ancien et du christianisme naissant ?

C’est le sujet que j’ai développé au cours du séminaire de recherche “Usages et mésusages de l’Écriture” à Strasbourg, et dont les actes sont désormais publiés.

Vous pouvez acheter le livre sur le site Internet de l’éditeur, et voici la version PDF de ma contribution :

Michael Langlois, “Usages et mésusages de l’Écriture comme critères de proto-canonicité au tournant de notre ère” in Usages et mésusages de l’Écriture, textes réunis par D. Frey, Ch. Grappe et M. Wieger (Écriture et Société), Presses universitaires de Strasbourg, 2014, p. 31-50.

4 commentaires sur “Usages et mésusages de l’Écriture comme critères de proto-canonicité au tournant de notre ère

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *