Moïse et Akhénaton

101 views

Selon les données bibliques, l’exode est à situer soit au XVe siècle (entre Thoutmosis III et Aménophis II), soit au XIIIe siècle (entre Ramsès II et Mérenptah, lequel mentionne pour la 1re fois « Israël »). Le problème, c’est qu’aucune datation n’est exempte de difficulté. Par ailleurs, au XIVe siècle, on dispose de la correspondance d’Aménophis IV (= Akhénaton) avec les gouverneurs cananéens, notamment celui de Jérusalem, un certain Abdi-Héba, qui n’est pas hébreu. On entend aussi parler des Abirou dont le nom pourrait être lié aux Hébreux. Et il y a bien sûr le développement d’un hénothéisme chez Akhénaton, qui pourrait être rapproché de la monolâtrie israélite. Ajoutons enfin la 1re mention possible de Yahwé dans un temple à l’époque d’Aménophis III, au XIVe siècle.

Bref, les éléments s’accumulent et confirment que le récit de l’exode s’inscrit bien dans les XVe-XIIIe siècles avant notre ère, mais aucune datation exacte n’est exempte de problèmes. On en conclut que le récit actuel de l’exode a pu adapter et intégrer des éléments à l’origine distincts. Y compris des éléments de l’époque d’Akhénaton. Mais là où la science s’arrête, et où l’imagination (parfois débordante) commence, c’est lorsque des théories identifient Moïse avec tel ou tel ministre de tel ou tel pharaon, un peu comme Freud l’a fait. À ce compte-là, autant adopter la théorie de Manéthon (historien égyptien au IIIe siècle avant notre ère) pour qui Moïse était en réalité un prêtre d’Héliopolis nommé Osarseph…

On le voit, la réalité échappe à l’historien, et surtout, les textes bibliques ont été rédigés sur plusieurs siècles, de sorte que leur message est avant tout théologique et non historique.
Cordialement,
Michael.

 

 

2015-02-15 16:59 GMT+02:00:

Bonjour,

Je suis très
intéressé par l’histoire des religions, surtout
depuis un tour du
monde pendant lequel j’ai beaucoup lu à ce sujet
(vaste) qui traverse
le temps et la géographie.

J’ai une question peut-être classique qui peut
amener une réponse
simple pour vous en tant que spécialiste mais qui
éveille de
nombreuses interrogations chez moi :
Est-ce que la théorie selon laquelle Moïse
aurait été un bras
droit du pharaon Akhenaton et qui aurait pris la
fuite vers la
Palestine suite à la chute du roi est plausible ?
Je pense à cette théorie avancée entre autre
par Freud dans
« L’homme Moïse et la religion monothéiste » selon
laquelle le mythe
du patriarche prendrait ses racines dans cet exode
égyptien. Les
arguments semblent concorder quand on ne connaît
l’histoire qu’en
surface.

J’imagine que vous avez autre chose à faire que
de répondre à ce
genre de messages mais je me disais qu’avoir
l’avis d’un spécialiste
directement assouvirait sûrement plus ma
curiosité que les articles
trouvés sur le net et les débats d’un livre à
l’autre. Alors je
tente ma chance.

Merci d’avance pour votre réponse si vous avez
l’occasion et le
temps.

Au plaisir d’assister à une de vos interventions
(elles étaient
toujours complètes quand j’en ai appris
l’existence)

Bonne journée

Changed status to publish
Faire un commentaire