Prononciation du tétragramme Yhwh

361 views
Bonjour,

Les massorètes, au travers de leur vocalisation du texte biblique, n'invitent pas du tout à lire “Yehowa.” Au contraire, ils indiquent qu'il ne faut PAS prononcer le tétragramme, mais qu'il faut au contraire lui substituer un autre titre, en l'occurrence “Adonaï”, “Shma” ou “Élohim” selon les cas (voir par exemple Genèse 15,2).
Cette ancienne tradition juive (qui date d'au moins 100 ans avant notre ère, puisqu'elle est attestée par le Grand Rouleau d'Isaïe découvert à Qumrân et copié environ 100 ans avant Jésus-Christ) n'a vraisemblablement rien à voir avec la racine HWH, mais est due à l'interprétation qui est faite des dix commandements : “Tu ne prendras pas le nom de Yhwh, ton dieu, pour rien” (Exode 20,7). Ainsi, les prononciations que vous envisagez (Yehowa ou Yahowa) seraient dans tous les cas considérées comme blasphématoires selon cette tradition juive.
Je comprends votre désir de connaître la prononciation ancienne du tétragramme Yhwh, mais on en est réduit à de simples hypothèses. Le début était sûrement prononcé "yahou" d'après les noms hébreux (par exemple Éliyahou “Yahou est ‹mon› dieu”). Quelques précisions :
• Il est peu probable que la voyelle initale “a” ait chuté et soit devenue un shwa (un “e” muet) car ce phénomène n’est pas documenté avant le tournant de l’ère chrétienne. Si donc vous cherchez la prononciation ancienne du tétragramme, il vaut mieux conserver ce “a” bref initial.
• Au milieu, la voyelle “ou” était peut-être dûe à la présence de la consonne “w” (dont les articulations sont proches) et ne se prononçait peut-être pas dans la forme complète du nom ; dans sa forme abrégée, la voyelle “ou” devient parfois “o” (par exemple Yehonatan “Yeho a donné”), mais c’est là encore une évolution phonétique tardive, qui n'est pas attestée avant les derniers siècles avant notre ère. Si vous recherchez la prononciation ancienne du tétragramme, mieux vaut prononcer “ou” ou rien du tout.
• La voyelle finale est incertaine ; l’emploi d’une mère de lecture “h” autorise trois hypothèses : “a”, “é”, et “ou”. Cela donne : “Yahouwa”, “Yahouwé” et “Yahouwo”. Ou bien, si vous ne prononcez pas le “ou” : “Yahwa”, “Yahwé” et “Yahwo”.
En l'absence de documentation complémentaire, il est difficile de trancher entre ces hypothèses. Il faut donc se résoudre à conclure, prudemment, qu'en l'état actuel de nos connaissances, le tétragramme Yhwh était vraisemblablement prononcé “Yah‹ou›wa/é/o”.

On Mon, Oct 21, 2019 at 3:35 PM vincent divita <vincent.vimajo@hotmail.fr> wrote:

Bonjour Mr Langlois

C'est avec un réel plaisir que j'ai lu vos explications concernant le tétragramme Y H W H.

Cependant je n'arrive pas à comprendre une chose.

Vous dites qu'avec la ponctuation massore-tique, nous devons lire  les voyelles de   A,O,A de ADONAI Cependant si nous lisons YAHOWAH cela ne signifie-il pas Dieu calamité.

Donc prononcer YEHOWAH,semblerait plus judicieux

Cependant vous en conviendrez que la racine du verbe HOWAH signifie calamité.

ET le YE en debut d'un prénom hebreux ne doit-il pas être prononcé YA? vocalement.

Dans ce cas lorsque nous prononçons YEHOWAH, ne sommes nous pas entrain de prononcer YAHOWAH et c'est un blasphème.

J’avoue que cela est un cas de conscience pour moi, car en tant que témoin de Jéhovah , je m'interroge.

Merci de votre réponse.

Je vous adresse mes sincères salutations.

Changed status to publish