Plusieurs passages de la Bible évoquent cette question. D'un côté, certains versets présentent Jésus-Christ comme existant déjà “au commencement”, tout comme Dieu (voir notamment Jean 1,1). Il serait même l'agent de la création (Colossiens 1,16), ne faisant donc pas lui-même partie de la création. D'un autre côté, il est aussi présenté comme le “premier-né” de toute création (Colossiens 1,15), ce qui peut être compris comme vous le suggérez, à savoir qu'il serait la première créature.
Pour concilier les deux, on peut par exemple supposer que Jésus-Christ a bel et bien été créé, et ce en tout premier lieu, si bien qu'il a un statut à part lui permettant d'être distingué de la création dans son ensemble. Ainsi existait-il déjà “au commencement” de la création du reste du monde, dont il a pu être l'agent.
Une autre solution consiste à réfléchir au sens du terme “premier-né” : doit-il être pris au sens chronologique, c'est-à-dire celui qui a été créé en premier, ou y a-t-il un autre sens ? Une étude des emplois de ce terme dans la Bible montre qu'il évoque parfois un statut, un rang, et non une antériorité chronologique. Ainsi, lorsque Dieu dit en Exode 4,22 qu'Israël est son “fils”, son “premier-né”, ce n'est pas parce que le peuple d'Israël aurait été créé avant les autres peuples, puisque la Genèse elle-même nous montre bien que ce n'est pas le cas. Cette expression évoque en réalité le statut spécial dont jouit le peuple d'Israël, qui est en quelque sorte élevé au dessus des autres peuples. 
De même, le Psaume 89, verset 28, annonce que Dieu fait du roi David “le premier-né”. David n'est pas le premier-né de sa fratrie, et il n'est pas non plus le premier roi de la terre. En revanche, Dieu l'élève au dessus des “rois de la terre”. C'est bien là le sens du terme “premier-né” : celui qui est en premier d'un point de vue hiérarchique et non chronologique. Or, ce psaume est un texte messianique, c'est-à-dire que sa terminologie et sa phraséologie ont été appliquées au Messie fils de David que nombre de Judéens attendaient lorsque Jésus est né. Il est donc tout-à-fait normal que Jésus-Christ ait été qualifié de “premier-né” par les disciples qui voyaient en lui le Messie.
Et c'est aussi pour cela que, bien que le qualifiant de “premier-né”, certains de ses disciples ont pu voir en lui un être divin qui n'a pas été créé.

On Thu, Dec 10, 2020 at 11:46 AM 

Bonjour Michael Langlois, j'ai une question concernant le commencement

de Jésus-Christ, selon vous, est-il logique de conclure que Jésus

soit une créature, la première ? Selon Col 1:15 il est le

premier-né de la création de Dieu. Si on prend un exemple: le

premier de la classe doit faire partit de la classe afin d'être le

premier. Est-ce correcte de résonner ainsi ?

Prov 8: 22 parle de la sagesse qui est créée (peut-être préfigure

de Jésus ? ) avec 1 Cor 1: 24 (Jésus étant la sagesse de Dieu).

Merci encore pour le temps que vous nous consacré.

Que Dieu vous garde

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *